Années 90

Le 2 mai 1991, dans un article intitulé « Le rap français entre en scène – L’enfance d’un art », le journal Le Monde se résout à décerner au rap hexagonal le statut de « genre musical à part entière ». Dès lors il ne s’agit plus d’un simple « épiphénomène culturel de la crise des banlieues » et, ceci, grâce à des « groupes venus des banlieues parisiennes ou marseillaises ». Et effectivement, aux côtés des rappeurs d’Ile-de-France, épicentre du mouvement, un groupe phocéen se démarque. Désormais, il faudra compter avec le rap marseillais car Akhenaton, Shurik’n, Kheops, Imhotep, Kephren et Freeman sortent leur deuxième album en 1991 « …De la Planète Mars ».