Années 90

« Loi Defferre, loi Joxe, lois Pasqua ou Debré, une seule logique
La chasse à l’immigré. Et n’oublie pas tous les décrets et circulaires
Nous ne pardonnerons jamais la barbarie de leurs lois inhumaines
Un état raciste ne peut que créer des lois racistes » …

Les années SOS racisme ont vécu et « l’antiracisme folklorique des jours de fêtes » a montré ses insuffisances.
Afin de dénoncer les lois Pasqua-Debré ainsi que le racisme institutionnel, les rappeurs français s’unissent dans un morceau d’anthologie. A l’initiative du réalisateur Jean-François Richet et de Maître Madj, Akhenaton, Assassin, Fabe, Freeman, Ministère A.M.E.R, Menelik, Mystik et bien d’autres se rassemblent dans le morceau « 11’30 contre les lois racistes ».
Les ventes du maxi sont intégralement reversées au Mouvement de l’immigration et des banlieues (MIB), fondé deux ans auparavant. Son combat ? Lutter contre le racisme d’Etat, la double peine et les violences policières…

« Après l’espoir né en 1981, la réalité des quartiers demeure, les comportements de la police et notamment la montée du Front national dans les commissariats restent inadmissibles. On voit bien que rien n’a changé », constate amèrement l’un de ses fondateurs Tarek Kawtari, en 1998.